Traductions en hébreu


     Experts dans la traduction de textes

Avec l'expression "langue hébraïque", on indique d'habitude tant l'hébreu biblique (ou classique) que l'hébreu moderne. Bien qu'il y ait des diversités entre les deux langues, elles sont généralement considérées comme deux stades évolutifs différents d'une même langue.
La première fut presque totalement abandonnée il y a plus de 2000 ans, restant cependant utilisée dans le temps dans la sphère liturgique, littéraire et académique. En Palestine, l’hébreu fut principalement remplacé, comme langue parlée, par l'araméen.
En ce qui concerne les hébreux/ juifs de la diaspora, les principales langues qu’ils parlaient, outre la langue du pays d’origine, étaient surtout le yiddish et le ladino.
À partir de la fin du 19é siècle, le mouvement sioniste de renaissance nationale s’amplifia, et, parallèlement, s’employa à faire de l'hébreu la langue parlée par la communauté hébraïque en terre d'Israël. De nouveaux vocables furent ainsi créés pour définir les concepts liés à la vie moderne que l'hébreu classique ne possédait évidemment pas. Le processus s’acheva avec la proclamation de l'État d'Israël en 1948 durant lequel l'hébreu devint la langue officielle.

Le passage de langue liturgique écrite au stade de langue officielle parlée par tous quotidiennement constitue un unicum dans le panorama historique mondial. Bien que les partisans de ce processus aient affirmé avoir eu comme point de départ celui où l'hébreu classique avait été laissé, l'hébreu contemporain a ressenti de plusieurs facteurs liés au parcours historique de l'hébreu classique, mais aussi de l’influence d'autres langues dont le yiddish, l'arabe, le russe et l'anglais.
Au début, les hébreux orthodoxes n'acceptèrent pas l'idée d'utiliser la "langue sainte" pour la vie de tous les jours, et, bien que la plupart d'entre eux aient changé d'opinion avec le temps, il existe toujours des groupes ultra-orthodoxes qui continuent à utiliser le yiddish pour communiquer.

À l'étranger, les communautés hébraïques de la diaspora continuent à parler la langue des lieux de résidence, mais les hébreux qui retournent aux origines et émigrent en Israël doivent apprendre cette langue pour pouvoir s'intégrer.
La particularité de l'hébreu moderne est sa fonction de langue véhiculaire. Le nombre de locuteurs non natifs est plutôt important (il équivaut grosso modo à celui des natifs) et la langue sert de pont entre individus dont les langues maternelles sont différentes.
L'hébreu, ainsi qu’il a déjà été dit plus haut, est la langue officielle de l'état d'Israël avec l'arabe.
Avec environ 8 millions de locuteurs, dont 5 millions en Israël (soit l’équivalent de 95% de la population) et 3 millions répandus dans le monde entier, l'hébreu est la soixante-dix-septième langue la plus parlée au monde.
La langue standard parlée par les locuteurs natifs est identique dans toutes les zones d'Israël. Il n'existe donc aucun dialecte qui se distingue géographiquement.

Si vous avez besoin d'une traduction en hébreu, envoyez-nous un e-mail avec le document à traduire et nous vous remettrons rapidement un devis.
Les clientes nous demandent plus fréquemment traductions français-hébreu et traductions hébreu-français mais nous avons des milliers de traducteurs natifs à votre disposition pour toutes traductions de l'hébreu ou traductions vers l'hébreu dans toutes les combinaisons linguistiques possibles.





Traductions en hébreu